Sainte-Marthe

Sainte-Marthe : la vérité devant Dieu, sans maquillage

Le pape François a encouragé le chrétien à vivre « la vérité devant Dieu », sans « maquillage », lors de la messe matinale à la Maison Sainte-Marthe, au Vatican, ce 20 octobre 2017. Il a mis en garde contre la tentation de la « justification par l’apparence ».

Le « vrai pardon de Dieu » est « gratuit », il vient « de sa grâce », « de sa volonté », et non pas de « nos œuvres », a insisté le pape dans son homélie rapportée par Radio Vatican en italien : « Nos œuvres sont la réponse à l’amour gratuit de Dieu, qui nous a justifié et qui nous pardonne toujours. Et notre sainteté, c’est justement recevoir toujours ce pardon », comme le dit le psaume 31 : “Heureux l’homme dont la faute est enlevée, et le péché remis ! Heureux l’homme dont le Seigneur ne retient pas l’offense”.

Dieu « est celui qui nous a pardonné le péché originel et qui nous pardonne chaque fois que nous allons à Lui. Nous ne pouvons pas nous pardonner nos péchés avec nos œuvres, seul Lui pardonne. Nous pouvons répondre par nos œuvres à ce pardon ».

Le pape a dénoncé « une autre façon de chercher la justification », par « les apparences » : ce sont ceux qui ont un « visage d’enfant de chœur », comme « s’ils étaient saints ». « Ils se maquillent l’âme, ils vivent du maquillage, la sainteté est un maquillage pour eux ». En eux, « tout est sale… il n’y a pas de substance », ils mènent « une vie hypocrite ». C’est « la justification par l’apparence », telles des « bulles de savon ».

La cohérence de vie

Au contraire, « Jésus nous demande toujours d’être véridiques, mais véridiques dans le cœur… d’où le conseil : quand tu pries, fais-le en cachette ; quand tu jeûnes, là oui, maquille-toi un peu, pour que personne ne voie sur ton visage la faiblesse du jeûne ; et quand tu donnes l’aumône, que ta main gauche ne sache pas ce que fait la droite, fais-le en cachette. »

« Jésus nous demande la cohérence de vie, la cohérence entre ce que nous faisons et ce que nous vivons en nous. La fausseté fait tant de mal, l’hypocrisie fait tant de mal, c’est une façon de vivre », a souligné le pape François, exhortant à vivre « toujours la vérité devant Dieu, toujours. Et cette vérité devant Dieu est celle qui fait de la place pour que le Seigneur nous pardonne ».

En conclusion, il a invité à demander « la grâce de la vérité devant le Seigneur », « la sagesse de s’accuser soi-même », comme dans le psaume : « Je t’ai fait connaître ma faute, je ne l’ai pas cachée, je n’ai pas couvert ma faute, je n’ai pas maquillé mon âme. J’ai dit : ‘Je rendrai grâce au Seigneur en confessant mes péchés.’ Toi, tu as enlevé l’offense de ma faute. »

Source: fr.zenit.org

Leave Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *