HISTORIQUE DE L’INSTITUT RELIGIEUX FÉMININ MÈRE DU DIVIN AMOUR

L’histoire de l’Institut Religieux Féminin Mère du Divin Amour (I.R.F.M.D.A) a commencé en mars 1994. Il a été reconnu le 10 juillet 2012 avec l’élection de la Supérieure Générale lors du premier Chapitre Général qui s’est tenu du 08 au 15 juillet 2012 à Abidjan (Côte D’Ivoire).  L’Institut Religieux Féminin Mère du Divin Amour  fait partie de la Communauté Catholique Mère du Divin Amour qui a été reconnue définitivement par Monseigneur Jean Pierre KUTWA  Archevêque d’Abidjan comme une association privée des fidèles depuis le 19 mai 2012.

LA VIE DU FONDATEUR

Le fondateur de notre famillee religieuse est Jean-Emmanuel Clément AKOBE. Né le 23 Novembre 1963 à Agboville. Il est marié engagé, père de 4 enfants. A la fois prédicateur expérimenté et enseignant passionné, il parcourt depuis 1989 plusieurs continents (Afrique, Amérique, Europe, Asie) pour proclamer la Bonne Nouvelle de Jésus- Christ aux hommes et aux femmes de ce monde. Auteur de plusieurs œuvres et écrits, il exerce un ministère de guérison et de délivrance. Il est doctorant de l’UCAO (Université Catholique de l’Afrique de l’Ouest  à Abidjan Côte – d’Ivoire) en théologie dogmatique et fondateur de la Communauté Catholique Mère du Divin Amour.

ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT

L’Institut Religieux Féminin Mère du Divin Amour est gouverné par une Supérieure Générale assistée par un Conseil Général des sœurs. Il fonctionne en autonomie de communion avec le Conseil Général de la Communauté Mère du Divin Amour.

ÉTAPES D’INTÉGRATION

Peut être admise dans l’Institut Religieux Féminin Mère du Divin Amour  toute jeune fille ayant reçu le sacrement du baptême et de la confirmation. Elle doit jouir d’une majorité civile et sentir l’appel à la vie religieuse.

Le cheminement est commun à tous les membres des états de vie de la Communauté Mère du Divin Amour jusqu’à la première année du postulat.

L’Aspiranat

Il dure une année au minium. La jeune fille reste en famille pour continuer sa formation intellectuelle ou  professionnelle. Dans ce chemin de recherche de Dieu, la sœur chargée des aspirantes entretient ces vocations par des rencontres périodiques au sein de chaque communauté.

Pré –Postulat

C’est la période d’approfondissement des exigences de la vie chrétienne et le début d’apprentissage de la vie religieuse. (La vie fraternelle, la prière personnelle et communautaire, le travail intellectuel et manuel). Sa durée est d’une année ou deux ans.

Le Postulat

Le postulat a une durée deux ans. C’est un temps d’approfondissement à la vie religieuse et missionnaire. Après discernement, la Postulante en 2ème est admise au Noviciat.

Le Noviciat

Les novices seront instruites du caractère et de l’esprit de l’Institut, de son but, de sa discipline, son histoire et de sa vie. Elles seront pénétrées d’amour pour l’Église et pour ses pasteurs sacrés can.652$ 2.

Il a une durée de dix huit(18) mois : une année (1) canonique et six (6) de mois de stage au sein d’une maison ou elle vit la vie communautaire et exerce l’apostolat en plein temps. La novice, si elle est jugée idoine, est admise à la profession temporaire.

La profession temporaire

Après l’émission des premiers vœux, les jeunes professes renouvellent leur engagement, chaque année pour  une période de six (6). Il s’agit  d’un temps d’approfondissement de la vocation avant la profession solennelle. Au cours de ces six (6), la professe temporaire peut selon les besoins de l’Institut Religieux Féminin Mère du  Divin Amour suivre des formations : en théologie, la catéchèse, la spiritualité, la philosophie, le professionnel etc.

SPIRITUALITÉ

1- Le silence au cœur de l’Institut Religieux Féminin Mère du Divin Amour

 A l’image de Marie, le silence est pour nous écoute de la parole de Dieu et contemplation. Ce silence  se traduit en trois attitudes

  • Le silence-discrétion : « Marie gardait tous ses évènements dans son cœur. » (Lc 2,51 a).
  • Le silence-écoute: il nous incite à faire silence en soi- même, autour de soi, et à se mettre à l’écoute de Dieu et des autres.
  • Le silence-prière: c’est une invitation à tout intérioriser.
« Marie méditait tout cela dans son cœur » (Lc 2,51b)

2 – L’humilité au cœur de l’Institut Religieux Féminin Mère du Divin Amour

Elle nous fait aimer les contrariétés et tolérer avec patience pour l’amour de Dieu les humiliations. Sans humilité, il ne   peut y avoir de rencontre véritable avec Dieu et avec les autres

3- L’amour au cœur de l’Institut Religieux Féminin Mère du Divin Amour

L’amour est l’essence, le motif  et la finalité de notre expérience communautaire. Il nous fait aimer Dieu de tout notre cœur, de toute notre âme et notre prochain comme nous – mêmes.

Notre vocation c’est d’être amour au cœur de l’Église et du monde

Les sœurs de l’Institut Religieux Féminin Mère du Divin Amour étant filles de l’Église, sont invitées  participer à « sa mission universelle de salut » (Concile Vatican II GS 45 & 1). Aussi, elles sont appelées à traduire  leur  amour dans le monde par leur  engagement qui leur  permettra de manifester l’amour du Christ pour les plus pauvres

Le charisme de l’Institut Religieux Féminin Mère du Divin Amour

Notre charisme se traduit par : la Contemplation, l’Évangélisation et le Développement.

La vie en communauté

Nous vivons en communauté en mettant en commun le fruit de notre travail, nos talents, nos connaissances, les dons reçus. Nous vivons aussi du travail de nos mains.

Implantation

Nous avons huit (8) maisons en Côte D’Ivoire et en Europe une (1e) maison en Belgique. L’Institut Religieux Féminin Mère du Divin Amour compte aujourd’hui 46 membres.