Janvier 1989, des jeunes gens, issus de la petite fraternité du Renouveau charismatique catholique du village de Blockhauss dans la Commune de Cocody-District autonome d’Abidjan, commencent en toute innocence une aventure avec le Seigneur.

En effet, au moment où l’un d’entre eux, le Fère Clément AKOBE reçut l’intuition fondatrice se résumant en ces termes : « Aimer Jésus et le faire aimer », personne d’entre eux ne savait à quoi le Seigneur les appelait.

Mais au fil des années, le Seigneur va, Lui-même, bâtir pierre par pierre l’œuvre qu’est aujourd’hui la Communauté Mère du Divin Amour. Elle est composée de personnes mariées, de célibataires, de clercs, de frères et sœurs consacres laïcs et de religieuses.

Très active et présente dans plusieurs diocèses de la Côte d’Ivoire, la Communauté va attirer davantage l’attention de l’Eglise qui a su dès le départ la canaliser face à la manifestation imprévisible du Saint Esprit par des guérisons, des libérations, des délivrances etc.

Elle a été reconnue temporairement le 16 janvier 1997  par Monseigneur Bernard Cardinal AGRE alors archevêque d’Abidjan comme  » une association Privée de Fidèles « , régie par le Code de droit Canonique dans le groupe des Canons 321 à 326.

Après avoir fait l’objet d’une étude minutieuse et approfondie, l’Eglise va à travers Jean-Pierre Cardinal KUTWÄ, Archevêque d’Abidjan, lui octroyer solennellement la reconnaissance définitive, en tant que communauté de vie, le Samedi 19 Mai 2012 à la Cathédrale St Paul du Plateau. Reconnaissance qui se rapporte certes à la Communauté dans son entièreté, mais également à ses instituts :

  • l’Institut Religieux Masculin Mère du Divin Amour qui compte (15) prêtres et (15) novices et
  • l’Institut Religieux Féminin Mère du Divin Amour avec (26) sœurs de vœux définitifs, (20) de vœux temporaires et (2) novices.

 

Leave Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *